RECETTE CONFINÉE ÉPISODE 1 : COQUILLETTES AU JAMBON ET À LA TRUFFE

test

Les coquillettes au jambon, réservées aux enfants ? Oui, mais non. Régressives à souhait, kiffantes à mort, les voici revisitées avec une pointe de truffe pour de la « comfort food » en barres. Truffe d’ailleurs complètement optionnelle, on précise, mais néanmoins fortement appréciée.

 

Les ingrédients (pour 5 personnes)

  • 600 grammes de coquillettes,
  • 100 grammes de beurre + un peu de rab pour la fin
  • 8 tranches de (bon) jambon
  • 1 litre de bouillon
  • 200 grammes de parmesan (déjà râpé pour les flemmards)
  • 20 grammes de truffe
  • Sel et poivre, évidemment
eric surveille sur le feu le risotto de coquillette , le secret est dans la cuisson

Les étapes

  1. Enfilez votre tenue Habile pour rester stylé en cuisine.
  2. Préparez votre bouillon. De boeuf, de volaille, de veau, de légumes : quel que soit votre team ou votre fond de placard, l’essentiel, c’est que ça ait du goût.
  3. Découpez le jambon en petits dés.
  4. Râpez le parmesan. Si vous avez acheté du parmesan déjà râpé, on ne vous juge pas.
  5. Faites fondre un bon morceau de beurre dans une casserole chaude et ajoutez direct les coquillettes crues quand il se met à grésiller. Comptez 100 grammes par personne, c’est déjà pas mal. Remuez le beurre et les coquillettes.
  6. Ça y est, c’est l’étape clé : quand les coquillettes sont bien recouvertes de beurre, cuisez-les comme un risotto, c’est-à-dire en rajoutant le bouillon louche après louche.
  7. Mettez votre téléphone en mode avion : là, il faut surveiller la cuisson pendant 20 minutes jusqu’à ce que les coquillettes soient fondantes à souhait.
  8. Mettez encore un peu de beurre (c’est si bon) dans les coquillettes cuites, puis le jambon.
  9. Saupoudrez de truffe râpée : faites bien attention à vos doigts, mais le danger vaut le coup.
  10. C’est prêt, ajoutez le parmesan petit à petit avec un chouïa de bouillon en rab’ pour une consistance parfaite, salez-poivrez et à taaaable !

Les conseils HABILE pour les ingrédients

Le jambon là encore, c’est important de miser sur la qualité. Si déjà vous “investissez” dans une truffe, ne ruinez pas la recette avec du jambon de supermarché. Notre conseil ? Vous procurer du jambon dit Prince de Paris, alias le roi des jambons. Demandez à votre boucher des tranches bien épaisses (entre 4 et 7mm d’épaisseur selon votre goût), ça changera tout. Oh, et pour info : un jambon bien rose n’est pas forcément meilleur, il est juste plus riche en colorant. La viande de porc cuite, c’est comme le veau ou le poulet, donc pas rose du tout !
Et puisqu’on est sympa, voici nos deux meilleures adresses pour un jambon de qualité à Paris : Maison Vérot et Maison Pou et partout ailleurs on demande du prince de Paris.
La truffe : devenue très populaire grâce au fameux Brillat-Savarin , ce champignon existe en deux catégories, la blanche et la noire. La blanche est italienne, dite d'Alba, tandis que la noire est plus française. Pour cette recette, en bons chauvins, on utilise de la truffe noire. En ce qui concerne l’huile de truffe, on vous voit venir : notre avis, c’est que ça ne vaut pas le coup. Déjà parce que c’est pour la plupart du temps de l’huile d’olive basique à laquelle on a rajouté un arôme artificiel, mais aussi parce que quitte à se faire plaisir, autant vraiment se faire plaisir. Prenez une bonne truffe et profitez. Point.

laissez un commentaire